Spiritualité

Le véritable libre arbitre n’est pas ce que l’on croît…

By 23 septembre 2019 octobre 28th, 2019 One Comment
libre arbitre - choix

Lorsque le temps de la liberté intérieure est arrivée…
Comment comprendre la question du choix, celle du libre arbitre ?

Il est parfois des phases délicates à traverser dans la vie, des phases qui nous demande d’aller chercher plus en profondeur des ressources insoupçonnées. Il est de ces temps difficiles où l’on préfère baisser les bras face à ce que la Vie nous propose de vivre. Et en même temps, ces espaces si intenses ont la particularité d’être de magnifique catalyseur pour l’évolution intérieure. Chacun de nous est appelé à évoluer, à muter, à constamment se renouveler, à laisser derrière soi ce qui est vieux et désué. As t-on le courage de nous laisser entraîner dans ce courant ? De dire Oui à la Vie lorsque ce temps de mutation se présente ? Vas -t-on résister à cette tempête ou accepter de se laisser traverser par elle ? De ce choix posé cet instant, découlera la joie ou la souffrance.

La souffrance n’est que le fruit d’une résistance face à ce qui se présente, c’est la conséquence de notre « NON », de ce qui en nous dit « Je ne veux surtout pas de cela ! ». Et toc, voilà justement que ce que nous refusons apparaît. C’est presque de l’ordre du magique. C’est la loi de cause à effet qui se manifeste. En vérité, la poussée d’évolution ne peut pas ne pas être, en cela il n’y a pas de choix. Là où notre libre arbitre existe, c’est uniquement dans le choix de dire un grand Oui à ce mouvement d’évolution, ou un Non. Quoi qu’il en soit l’évolution sera, et si nous nous refusons à elle, nous devenons alors créateurs de nos propres souffrances. Il peut être difficile de prendre la responsabilité de ses souffrances, de s’entendre dire que nous en sommes les créateurs, qu’elle n’est que l’expression de graines que nous avons préalablement planté dans le terreau fertile de la « Grande Vie ».

Pourtant, l’homme a la caractéristique d’être le co-créateur de sa Vie, et plus il en devient conscient, plus cette qualité se manifeste. Le temps se raccourcis alors entre le moment où il plante symboliquement sa petite graine, et le moment où il la récolte. C’est le karma humain. Absolument tout ce que nous « plantons » comme graines par nos pensées, nos paroles, nos actions, nous sera renvoyés. La responsabilité est alors conséquente, et l’homme, de plus en plus conscient d’être créateur, s’engage à devenir plus prudent en pensées, en paroles, et en actions. Il se sait alors marcher comme sur un fil de rasoir, toute sa conscience est mise pour viser au plus près « ce qui est Juste et Bon » en toute chose. Prudence, tempérance, justice et courage, 4 vertus cardinales qui s’imposent d’elles même à l’être qui se sait responsable de sa création. La discipline ne vient alors plus de l’extérieure, elle s’impose comme une loi naturelle, intrinsèque à la condition humaine.

Laissons faire le mouvement naturel qui s’impose à nous, sans peur;
Reconnaissons nous véritablement CO-
CRÉATEURS de nos vies,
Et utilisons ce pouvoir pour magnifier, célébrer la création telle qu’elle se présente,
Car la Vie ne créer rien d’autre à chaque instant que des ŒUVRES D’art

One Comment

  • Georges dit :

    Très beau ! très bien écrit. « La Vie ne crée rien d’autre à chaque instant que des ŒUVRES d’Art », des œuvres d’art qu’on admire et apprécie aujourd’hui, car ce que l’on a admiré hier n’est plus, et ce que l’on admirera demain n’existe pas encore…

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.